amelioration.ch solutions pour Indépendants et PME
pour une informatique adaptée à vos besoins quotidiens
A méditer
Ci-dessous quelques pensées que je souhaite partager. Je n'en suis pas l'auteur. Mais prenez le temps de le lire entre les lignes...

Texte de "Douglas Mac Arthur" que j'avais reçu en 1984, lors de mon premier jour dans le monde du travail. Ce message, je l'ai intégré à mon mode de vie. Bonne lecture et bonne méditation........

    Etre jeune!

La jeunesse n'est pas une période de la vie,

elle est un état d'esprit,

un effet de la volonté,

une qualité de l'imagination,

une intensité émotive,

une victoire du courage sur la timidité,

du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années:

on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.

Ces années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.

Ces préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui,
lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille. Il demande comme l'enfant insatiable:

Et après? Il défie les événements, et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.

Aussi vieux que votre doute.

Aussi jeune que votre confiance en vous-même.

Aussi jeune que votre espoir.

Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune, ceci tant que vous resterez réceptif.

Réceptif à ce qui est beau, 
bon et grand.

Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

Si, un jour, votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

-  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -

    Une autre pensée pour les gens qui adorent médire...

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse.

Quelqu'un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

        "Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?

Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes,
j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires :

         - Les 3 passoires?

Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire.

C'est ce que j'appelle le test des 3 passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?

        - Non. J'en ai simplement entendu parler...

Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?

        - Ah non ! Bien au contraire.

Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité.
Est-il utile que 
tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?

        - Non. Pas vraiment.

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est
ni vrai,
ni bien,
ni utile,
pourquoi vouloir me le dire ?"

-  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -

Albert Einstein osait dire les choses qui dérangent...

L'IMAGINATION EST PLUS IMPORTANTE QUE LA CONNAISSANCE

Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt.

Les choses devraient être rendues aussi simples que possible, mais pas plus simples.

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !

Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers, je n'ai pas acquis la certitude absolue.